Grosse colère au Parlement européen: quand Louis Michel fâché, lui toujours faire ainsi

Louis Michel, littéralement hors de lui au Parlement européen.
Louis Michel, littéralement hors de lui au Parlement européen. - © Tous droits réservés

Rarement l’on aura vu un ancien commissaire européen remonter ainsi les bretelles à une collègue chargée de présider un débat. Il faut dire que les discussions portaient sur la proposition de loi danoise habilitant les autorités policières à saisir les biens de valeurs des demandeurs d’asile pour garantir le financement de leur séjour au Danemark. Et que la présidente hongroise du débat appartient au même parti conservateur que Viktor Orban.

Scan-da-li-sé

La cible de Louis Michel était l’eurodéputée conservatrice chargée de présider un débat qui n’a vraiment pas eu l’heur de plaire au libéral Louis Michel. "Ce simulacre de débat est l’exemple le plus scandaleux. C’est un déshonneur pour le Parlement européen… Il n’y a pas eu d’échanges de vues, il n’y a pas eu de débat, il n’y a pas eu même de dialogue. Je suis scandalisé…Les réponses des ministres (danois ndlr) sont en contradiction flagrante avec les traités et les valeurs européennes… Quelle est la valeur sentimentale d’un bien? Personne n’a répondu à cela. Ce seront les policiers qui vont la déterminer. Je suis scandalisé."

Et aujourd’hui vous n’aimez pas que l’on parle du Danemark

Mais le plus poignant est pour la fin, lorsque Louis Michel s’en prend nommément à la présidente de séance: " Il n’y a pas eu de débat ", dénonce Louis Michel en montrant Kinga Gal d’un doigt vengeur. Kinga Gal, qui est membre du Fidesz, le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban : " Cela vous embarrasse, madame Gal, vous n’aimez pas que l’on parle de la Hongrie, vous n’aimez pas que l’on parle de la Pologne vous ne voulez pas discuter de la Hongrie, et aujourd’hui vous n’aimez pas que l’on parle du Danemark. Ça vous met mal à l’aise et ça, c’est scandaleux ".

"Ce n’est pas un débat démocratique" lancera par trois fois l’ancien commissaire rouge de colère. Non s’en clamer, alors que les micros sont déjà coupés : " vous devriez être honteuse ". Kinga Gal aura beau lui demander de quitter la salle et exhorter ses collègues à le calmer, rien n’y fera. Quand Louis Michel est très en colère, lui toujours faire comme ça.

Retrouvez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK