Grève chez Lidl: le mouvement s'étend au-delà des frontières de la Belgique

Partout en Belgique, les travailleurs de la chaîne Lidl sont en grève. Les centres de distribution ont également progressivement arrêté de travailler et la grève s'étend dans d'autres pays européen, notamment au Portugal.

>>> À lire aussi : la liste des magasins Lidl fermés en Belgique ce lundi

Pour Anna Campora, déléguée syndicale SETca, le dialogue avec la direction est dans l’impasse et la grève s’annonce longue. "Là, le dialogue est rompu parce que je viens d’avoir les dernières infos : la direction n’a toujours pas appelé les partenaires sociaux pour pouvoir avoir un dialogue ou une conciliation encore une fois, donc c'est au point mort", explique Anna Campora.

Les collaborateurs se disent prêts à aller jusqu'au bout et ils sont soutenus au-delà de nos frontières puisque le Portugal s'y met aussi.

Au Portugal, les travailleurs survivent à peine

Au Portugal, dans les supermarchés, le dimanche est un jour comme les autres, du moins pour les clients, car les horaires sont les mêmes que le reste de la semaine. Mais dimanche, la journée a été perturbée dans certains magasins de la chaîne Lidl, car si on ne connaît pas encore les chiffres officiels de l’adhésion à la grève, les syndicats étaient persuadés que le mouvement allait être fortement suivi.

En cause : le manque de personnel, la charge horaire de travail, mais surtout le problème des salaires. Il y a un an, la chaîne Lidl avait annoncé qu’un opérateur de caisse pour sa première année touchait environ 570 euros par mois, soit légèrement plus que le SMIC portugais.

Seulement voilà, avec environ 600 au Portugal, les travailleurs survivent à peine. La grogne pourrait durer encore quelques jours puisqu’une autre grève est prévue, le 1er mai. Car ici, même le jour de la fête du Travail tous les supermarchés sont généralement ouverts.

Le point sur Lidl : les tensions restent vives au JT du 28/04

Ecoutez les explications de Olivier Bonamici, notre correspondant au Portugal

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK