Grèce: "Un pays peut faire faillite soudainement", prévient Schäuble

"Les expériences ailleurs dans le monde nous ont montré qu'un pays peut soudainement être précipité vers la faillite", a déclaré le ministre dans un entretien au journal Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS).

A la question de savoir si le gouvernement allemand se prépare à un tel scénario pour la Grèce, Wolfgang Schäuble se contente de dire qu'"il y a des questions auxquelles un politicien raisonnable ne doit pas répondre". L'Allemagne "fera tout pour maintenir la Grèce dans la zone euro à des conditions responsables", a toutefois répété Wolfgang Schäuble, estimant qu'il "ne fallait pas échouer".

Les ministres des Finances des pays de la zone euro, formant l'Eurogroupe, doivent se réunir lundi à Bruxelles pour tenter de trouver un compromis avec la Grèce, qui permettrait à Athènes de recevoir le versement de la dernière tranche des prêts UE et FMI provenant du deuxième plan d'aide de 2012, soit un montant de 7,2 milliard d'euros.

Le versement de cette tranche est retardé jusqu'à ce que la Grèce trouve un accord avec ses créanciers sur les réformes que le pays doit réaliser pour sortir de la crise. Le gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras s'oppose à l'adoption de nouvelles mesures de rigueur.

"Lundi à l'Eurogroupe, ce ne sera pas une réunion décisive, il faut plus de temps", a prévenu vendredi Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe et aussi ministre des Finances des Pays-Bas, tout en reconnaissant des progrès dans les discussions. "Je ne pense pas que tout se débloque d'ici là", a également considéré Wolfgang Schäuble, dans son entretien à la FAS. 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK