Yanis Varoufakis démissionne: "Je porterai le dégoût des créanciers avec fierté"

Suite à la victoire du "non" au référendum en Grèce, qu'il appelait de ses vœux, le ministre des Finances Yanis Varoufakis a cependant annoncé sa démission, expliquant, sur son blog, qu'il s'agissait selon lui de la meilleure solution pour permettre que les négociations avec les partenaires européens puissent avancer.

Le très atypique ministre des Finances avait des relations interpersonnelles que l'on peut légitimement qualifier de "difficiles" avec la plupart des négociateurs européens.

Les raisons d'une démission

Il s'agit donc d'un geste d'apaisement vis-à-vis des partenaires européens et plus particulièrement de l’Eurogroupe mais aussi d'un moyen de faciliter la tâche de son Premier ministre, Alexis Tsipras. 

"Peu après l'annonce des résultats du référendum, on m'a informé que certains membres de l'Eurogroupe et 'partenaires' associés, (...) préféreraient que je sois 'absent' des réunions, une idée que le Premier ministre (Alexis Tsipras, NDLR) a jugée potentiellement utile à l'obtention d'un accord. Pour cette raison je quitte le ministère des Finances aujourd'hui", a-t-il expliqué sur son blog.

"Je porterai le dégoût des créanciers avec fierté", ajoutait-il.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK