Golfe: un navire de l'OTAN libère un cargo après un assaut

RTBF
RTBF - © RTBF

Des forces spéciales de l'OTAN ont réalisé vendredi une prise d'assaut sans précédent dans le golfe d'Aden pour libérer l'équipage d'un cargo slovène capturé par des pirates avec 25 membres d'équipage à bord, a annoncé un des quartiers généraux de l'Alliance atlantique.

"C'est la première fois qu'une prise d'assaut de ce genre a lieu après que des pirates se furent emparés d'un navire", a indiqué l'un de ses porte-parole, John Harbour.

Toutefois, "les pirates ont réussi à prendre la fuite", selon un porte-parole de l'OTAN, Stefano Sbaccanti.

L'opération s'est déroulée vers 12h00 (heure belge). Des pirates somaliens se sont emparés dans la matinée de ce cargo slovène, battant pavillon d'Antigua-et-Barbuda, l'"Ariella". Mais l'équipage a réussi à envoyer un message de détresse qui a été intercepté par les forces de la coalition internationale patrouillant au large de la Somalie.

Un avion français de la force anti-piraterie de l'UE, Atalante, s'est rendu sur place et a demandé à un navire danois de l'OTAN, l'"Absalon", croisant dans les environs, d'intervenir avec des forces spéciales.

La décision a été prise après que les 25 membres de l'équipage eurent réussi à s'enfermer dans un pièce pour se mettre à l'abri, a indiqué le porte-parole.

Les 25 marins, parmi lesquels quinze Philippins, sept Ukrainiens, un Indien, un Bulgare et un Slovaque, ont été libérés sains et saufs.

"Cette opération aujourd'hui démontre la détermination de l'OTAN à s'en prendre aux actes de piraterie au large de la corne de l'Afrique", a indiqué le commandant du QG maritime de l'OTAN, à Northwood, près de Londres, l'amiral Sir Trevor Soar.

Les pirates de retour dans le Golfe d'Aden

Pourtant l'activité des pirates somaliens se poursuit. Jeudi, des pirates détenant un cargo libyen battant pavillon nord-coréen avaient ouvert le feu sur des gardes-côtes de la région autonome du Somaliland (nord de la Somalie), faisant au moins un blessé. Le même jour, un navire marchand battant pavillon éthiopien a échappé à une tentative de piraterie au large du Yémen en appliquant les mesures de sécurité recommandées internationalement.

Profitant du retour à des conditions de navigation plus sereines avec la fin de la mousson, la nouvelle saison de piraterie qui a débuté en octobre s'est singularisée par la localisation des attaques, soit au sud-est des côtes de la Somalie, non loin des Seychelles, ou plein est, parfois à mi-chemin entre la façade est-africaine et l'Inde. Mais les pirates semblent à présent être de retour dans leur zone de prédilection, le golfe d'Aden.

Au moins 270 hommes d'équipage sont actuellement détenus par les pirates somaliens.


Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK