GM et Ford en difficulté

RTBF
RTBF - © RTBF

Jeudi, l'annonce par l'agence de notation Standard & Poor's des difficultés de trésorerie probables en 2009 des constructeurs automobiles américains General Motors et Ford a provoqué un plongeon de leur titre en Bourse.

"Les deux géants américains de l'automobile,GM et Ford risquent de se retrouver le dos au mur avec un sérieux problème d'argent en 2009". Cette annonce a jeté un froid glacial sur le marché boursier américain et General Motors et Ford ont connu un véritable, "jeudi noir" à Wall Street. Les actions des deux colosses de Detroit, déjà basses, ont chuté fortement. Le titre GM a clôturé en repli de 31,11% à 4,76 dollars, tandis que Ford a dégringolé de 21,81% à 2,08 dollars, des niveaux plus vus depuis les années 50. A ces cours, le numéro un de l'automobile américaine, GM, qui fête cette année son centennaire, ne vaut plus que 2,7 milliards de dollars. Ford, un peu moins mal loti, est valorisé 4,7 milliards de dollars par la Bourse.

C'est l'agence de notation Standard & Poors, bien connue des investisseurs sur les marchés qui a annoncé hier que les deux constructeurs automobiles américains risquent de se retrouver le dos au mur l'année prochaine, après avoir consommé toute leur trésorerie. Et cela ne vise pas uniquement les maisons-mères mais aussi leurs filiales de crédit automobile qui rencontrent déjà d'énormes difficultés de refinancement depuis le début de la crise financière.

GM disposait fin juin de 21 milliards de dollars de liquidités et de 5 milliards supplémentaires en lignes de crédit, dans lesquelles il a puisé ces dernières semaines. Ses marges de manoeuvre sont serrées: selon S&P, GM va brûler jusqu'à 16 milliards de dollars de trésorerie cette année. Pour se donner un peu de marge de manoeuvre, GM a annoncé en juillet des mesures de restructuration supplémentaires, censées permettre de dégager 15 milliards de dollars de liquidités d'ici 2009. Pour sa part, Ford disposait fin juin de 26,6 milliards de liquidités. Quant au vaste prêt de 25 milliards de dollars récemment voté par le Congrès pour aider le secteur automobile américain, il ne suffit pas à rassurer le marché. Son déblocage n'a pas encore été décidé, et cette manne serait sans effet sur les notes de Ford et GM, selon S&P.

Ford et GM sont d'autant plus fragilisés aujourd'hui que le marché américain de l'automobile continue de se dégrader. Jeudi, le cabinet spécialisé JD Power a revu à la baisse son estimation du marché automobile américain en 2008, tablant sur une chute de 16% des volumes vendus par rapport à 2007. 

 

(Avec R. De Broux)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK