Des organisations lancent une initiative citoyenne européenne pour bannir le glyphosate

Glyphosate: des organisations lancent une initiative citoyenne européenne pour bannir le glyphosate
Glyphosate: des organisations lancent une initiative citoyenne européenne pour bannir le glyphosate - © DAVID DE MATTEIS - BELGA

Des organisations et activistes se sont réunis mercredi dans plusieurs villes européennes, notamment à Bruxelles, pour lancer une initiative citoyenne européenne (ICE) qui réclame l'interdiction du glyphosate, l'herbicide le plus vendu au monde. Les promoteurs de cette initiative, qui regroupe 38 organisations dans 15 pays, espèrent récolter un million de signatures afin d'imposer le sujet à l'agenda de la Commission européenne.

Réunies sous la bannière "Stop Glyphosate", les organisations veulent inciter les autorités à interdire la substance au sein de l'Union européenne, réformer la procédure d'approbation de substances actives dans les pesticides, garantir que les évaluations scientifiques se basent exclusivement sur des études publiées et fixer des objectifs obligatoires pour chaque Etat européen afin de limiter l'utilisation des pesticides.

Prolongation de l'autorisation du glyphosate 

En juin 2016, la Commission a prolongé de 18 mois l'autorisation du glyphosate pour permettre à l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de mener une nouvelle évaluation de cette substance. Les associations soulignent cependant que le Centre international de recherche sur le cancer de l'OMS a classé le glyphosate comme "cancérogène probable" en 2015.

"Des milliers de tonnes de cette substance sont pulvérisés chaque année sur nos champs, dans nos campagnes et nos quartiers", s'inquiète Génon K. Jensen, directrice exécutive de Health and Environment Alliance (HEAL). "Nous ne devrions pas utiliser un herbicide lié au cancer. Nos gouvernements doivent intervenir pour interdire les pesticides les plus toxiques."

L'utilisation massive d'herbicides composés de glyphosate entraîne par ailleurs de nombreux problèmes environnementaux et relatifs aux sols, ajoutent les associations.

Un million de déclarations de soutien venant de sept pays

Les promoteurs de cette initiative citoyenne européenne ont désormais un an pour recueillir un million de déclarations de soutien provenant d'au moins sept États membres. La Commission européenne sera alors tenue d'y réagir officiellement dans les trois mois et de motiver sa décision. "Nous espérons obtenir ces signatures avant l'été", ajoute Oliver Moldenhauer, directeur exécutif de WeMove.EU.

"Cette année, nous avons une réelle opportunité de chasser le glyphosate de nos champs et de nos assiettes. Nos politiciens doivent protéger les citoyens ainsi que l'environnement en interdisant cet herbicide dangereux et nous mettre sur la voie d'un avenir sans pesticides."

L'initiative "Stop Glyphosate" est soutenue par 38 organisations dans 15 pays, notamment Greenpeace, Health and Environment Alliance, Corporate Europe Observatory, Inter-Environnement Wallonie, Natagora et la Ligue des Familles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK