Gilets jaunes: un procès verbal innocenterait le policier accusé de voler des maillots du PSG

Les images de ce CRS remplissant son sac de maillots ont massivement circulé sur les réseaux sociaux suite au 18e acte des gilets jaunes en France
Les images de ce CRS remplissant son sac de maillots ont massivement circulé sur les réseaux sociaux suite au 18e acte des gilets jaunes en France - © capture d'écran

Les images, massivement partagées dans la presse et sur les réseaux sociaux, étaient-elles une tempête dans un verre d'eau ? Selon la chaîne d'information en continu LCI, le policier, filmé en train de remplir son sac de maillots de foot du Paris Saint-Germain lors du "18e acte" des Gilets Jaune à Paris, n'avait aucune intention de vol. L'homme aurait rendu un procès-verbal qui prouve qu'il n'avait pas l'intention de voler les maillots. Selon LCI, il y détaille l'arrestation d'un homme et la subtilisation d'éléments volés. 

Après la scène filmée par le journaliste de Brut, Rémy Buisine, le policier aurait remis un rapport d'interpellation à son service, comme le veut la procédure. Selon le média français, le membre des forces de l'ordre y détaille très clairement les objets récupérés à un individu qui tentait de s'échapper d'une boutique vandalisée sur l'avenue des Champs Élysées. L'homme aurait été interpellé pour "vol en réunion avec dégradation" et serait âgé d'une vingtaine d'années, selon le procès-verbal.


►►► À lire aussiDes CRS auraient profité du pillage de la boutique du PSG pour voler des maillots


"Le sac et les affaires consignés ont ensuite été remis à l’officier de police judiciaire. C’est l’OPJ qui a pris ensuite le relais", souligne une source proche cité dans l'article. Au total ce sont 18 objets qui sont décrits sur le document, pour un total de 2.004 euros. On ne sait pas si ces éléments ont émergé dans le cadre de l'enquête qui a été amorcée suite au vaste partage des images sur les réseaux sociaux.

Les boutiques de luxe pillées

Lors des manifestations du 16 mars, de nombreux magasins de vêtements luxueux ont été saccagés et pillés par des individus. À côté des actes de violences, plus de 8000 gilets jaunes ont défilé dans la capitale française. 

D'autres bâtiments ont été incendiés, c'est d'ailleurs le cas du populaire "Fouquet's", un restaurant situé sur la plus célèbre avenue de France.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK