Gilets jaunes: le mouvement s'exporte en Angleterre

Gilets jaunes : le mouvement s'exporte en Angleterre
Gilets jaunes : le mouvement s'exporte en Angleterre - © Tous droits réservés

Les mêmes revendications, les mêmes vestes jaunes. C’est l’organisation "L'Assemblée du peuple contre l'austérité", qui lutte depuis 2013 contre les politiques de rigueur en Angleterre, qui a appelé les Britanniques à manifester à Londres. Sur France Info, un des manifestant a expliqué les similarités avec les Français : "Quand on regarde les demandes faites par les gilets jaunes en France, contre l'austérité, pour une augmentation des salaires, la protection des retraites, la défense des services publics, ce sont exactement les mêmes."

John Rees, l'un des représentants du groupe anglais contre l'austérité, né en 2013 explique : "les similitudes ne sont pas sur le plan organisationnel, les ressemblances entre les mouvements des deux côtés de la Manche se situent dans les revendications. Quand on regarde les demandes faites par les gilets jaunes en France, contre l’austérité, pour une augmentation des salaires, la protection des retraites, la défense des services publics, ce sont exactement les mêmes", constate-t-il.

On le voit aujourd’hui à l’échelle internationale : la politique néolibérale a manifestement échoué

Différence de taille, le mouvement est organisé de manière plus conventionnelle, puisqu’il est en partie constitué de membres du parti travailliste, l'opposition à Theresa May et aux conservateurs, ainsi que de syndicalistes.

Le cortège a même été rejoint par des militants anti-racistes et pro-réfugiés. Au cri de "Tories out, refugees in" (Les conservateurs dehors, les réfugiés bienvenus), quelques centaines de personnes, tout de jaune vêtues, ont expliqué que la politique d'austérité du gouvernement britannique ainsi que le refus d'accueillir les demandeurs d'asile entravaient le quotidien de leurs concitoyens.

Profils variés

Les manifestants présents présentaient des origines et des profils divers. Selon le Huffington Post, l’un des organisateurs de la marche est un certain James Goddard. Un militant anti-Islam, plutôt violent, défenseur passionné du Brexit, europhobe convaincu. Il se serait récemment fait remarquer par des saillies violentes et filmées à l'encontre d'élus britanniques, qu'il interpelle à la sortie du Parlement.

Sur les réseaux sociaux, il a ainsi déclaré : "Aux gens qui tentent de contrer le Brexit, sachez que vous le faites à vos risques et périls. Car les gilets jaunes britanniques sont en train de se lever !"

Theresa out!

A l’image du mouvement français, les " yellow vest " présentent des revendications disparates voire farfelues. Mais ils sont tous d’accord sur un point : le départ de Theresa May et la tenue de nouvelles élections législatives.

Plusieurs gilets jaunes français avaient fait le déplacement dans la capitale britannique. Leur témoignage ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK