Le "boxeur des gilets jaunes" placé en garde à vue, une cagnotte en ligne récolte près de 50.000 euros

L'ex-boxeur est soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes. Ici, une capture d'écran de la vidéo.
L'ex-boxeur est soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes. Ici, une capture d'écran de la vidéo. - © Tous droits réservés

Ce week-end a été marqué par un nouvel acte de la lutte qui oppose les gilets jaunes français au gouvernement. Depuis plusieurs semaines, les manifestants, munis de chasubles fluorescentes, se heurtent avec violence aux forces de l'ordre partout en France. C'est le cas à Paris, où un boxeur avait fait réagir la toile en assénant des coups à des policiers.

Recherché, l'homme a été placé en garde à vue ce lundi, après s'être rendu.

"L'ex-boxeur, soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes, a été placé en garde à vue", a déclaré le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner.


►►► À lire aussi Gilets jaunes: qui est ce boxeur pro qui a roué de coups des gendarmes français?


Dans la journée de lundi, une cagnotte a été lancée afin de soutenir l'ex-boxeur et a réussi à récolter en quelques heures des dizaines de milliers d'euros. En fin de soirée, le montant des dons s'élevait à 47.000 euros. La cagnotte précise que c'est la seule approuvée par la famille, sans pour autant donner de preuve de ce caractère "officiel".

Cet homme est en réalité un boxeur professionnel. Christophe Dettinger, 37 ans, 1m92, est même surnommé "Le Gitan de Massy" et jusqu'alors connu des initiés pour ses prestations sur le ring. Il est aussi détenteur de deux titres de champion de France des poids lourds-légers en 2007 et 2008.

Christophe Dettinger s'explique

Ce matin, une vidéo est apparue sur les réseaux sociaux dans laquelle Christophe Dettinger explique son geste. Dans cette séquence d'un peu plus de 2 minutes 30, le boxeur explique qu'il a fait toutes les manifestations du samedi sur Paris et dénonce la violence des CRS envers les manifestants. La voix légèrement tremblante, Christophe Dettinger explique : "A force de se faire taper (...) bah oui je me suis fait gazer le dernier jour, oui j'ai voulu avancer sur les CRS, je me suis fait gazer avec mon ami, ma femme, et à un moment la colère est montée en moi, et oui j'ai mal réagi, mais je me suis défendu !". A la fin de la vidéo, le boxeur explique qu'il va se rendre à la police et encourage les gilets jaunes à "continuer le combat pacifiquement (...)".

Christophe Dettinger, le "boxeur gilet jaune" explique son geste avant de se rendre à la police

Gilet Jaune Pour le Peuple par le Peuple

Christophe Dettinger " Le Boxeur " s explique .

La vidéo du boxeur s'attaquant aux policiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK