Ghislaine Maxwell, la riche héritière accusée d'avoir fourni des filles à Jeffrey Epstein

Les charges retenues contre Ghislaine Maxwell sont lourdes. Six chefs d’inculpation au total dont le fait d’avoir " assisté, facilité et contribué aux abus perpétrés ", en recrutant les victimes qu’elle "apportait" à Jeffrey Epstein, de 1994 à 1997.

Remise en lumière de "l’affaire Epstein"

L’arrestation surprise de Ghislaine Maxwell est un incroyable rebondissement dans le dossier Epstein. Pour rappel, selon le bureau du procureur de Manhattan Jeffrey Epstein avait abusé sexuellement de dizaines de mineures, dont certaines âgées de 14 ans. L’homme d’affaires aurait, en outre, payé certaines de ses victimes pour qu’elles recrutent, pour lui, d’autres filles dans leur entourage.

Au total, son carnet d’adresses comptait plus de 150 noms de femmes, dont certaines étaient mineures. Mais aucun procès n’était envisageable puisque Jeffrey Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule à New York, le 10 août 2019. Une mort qui a été qualifiée officiellement de suicide et qui avait donc privé ses victimes d’un procès où d’éventuelles complicités auraient pu être découvertes.

4 images
La procureure de New York pointe l'association entre Epstein et Maxwell qui a permis de piéger de nombreuses jeunes femmes © JOHANNES EISELE - AFP

Celle qui tendait des pièges aux victimes

Avec l’arrestation de Ghislaine Maxwell on réalise l’ampleur du scandale. Elle est suspectée d’avoir mené une vraie chasse aux mineures pour le milliardaire. Avec des intentions particulièrement perverses puisqu’elle visait principalement des jeunes femmes issues de milieux défavorisés. Elle parvenait à les mettre en confiance en tant que femme bien sûr mais aussi en les interrogeant sur leurs quotidiens, leurs études ou leurs situations familiales. Et pour y parvenir elle n’hésitait pas à les amener au cinéma ou a organisé des séances de shopping. 


►►► À lire aussi: Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell accusée d'avoir joué "un rôle crucial" dans l'exploitation sexuelle des jeunes filles


La procureure de New York, Audrey Strauss affirme que Ghislaine Maxwell " a joué un rôle essentiel " en aidant Jeffrey Epstein à agresser ses victimes, " elle a même participé aux abus dans certains cas. C’est elle qui tendait les pièges, en prétendant être une femme à qui [les victimes] pouvaient faire confiance " précisera même la procureure.

Le témoignage d’une victime

Sarah Ransome est l’une des victimes présumée de Jeffrey Epstein. Elle a confiné à la BBC à quel point Ghislaine Maxwell travaillait en étroite collaboration avec le milliardaire. "Ghislaine contrôlait les filles. Elle était comme "une madame" (dans le sens de tenancière de maison close). Elle était un rouage de l’opération de trafic sexuel."

Selon Sarah Ransome, Ghislaine Maxwell se rendait dans les Caraïbes, sur l’île privée dont Epstein était propriétaire "pour être certaine que les filles faisaient bien ce qu’elles étaient supposées faire." Elle a ajouté qu’une réelle collaboration existait entre les deux, grâce à l’intimidation notamment. "Elle savait ce que Jeffrey aimait." Ghislaine Maxwell a toujours nié avoir participé ou être au courant des abus dont Jeffrey Epstein se rendait coupable.

4 images
Ghislaine Maxwell lors des funérailles de son père le 10 novembre 1991 et sa mère Elisabeth Maxwell © SVEN NACKSTRAND - AFP

Une ex avec compte en banque et carnet d’adresses volumineux

Ghislaine Maxwell âgée de 58 ans est la cadette de 9 enfants. Française par sa mère, éduquée en Grande-Bretagne et naturalisée américaine. Jusqu’ici, on la connaissait surtout pour être la fille de Robert Maxwell, dirigeant d’un gigantesque groupe de presse, noyé en mer dans des circonstances mystérieuses en 1991 et dont la mort a révélé un scandale financier qui n’est pas passé inaperçu à l’époque. Le corps Robert Maxwell avait été retrouvé au large des îles Canaries alors qu’il avait chuté de son yacht, le Lady Ghislaine, du nom de sa fille chérie.

Pour Ghislaine, "il ne s’est pas suicidé, cela ne cadre pas avec sa personnalité", expliquait-elle à un magazine en 1997, persuadée qu’il avait été assassiné. Quand le scandale éclabousse la famille, elle part vivre aux Etats-Unis où elle travaille dans l’immobilier. C’est là qu’elle fera la connaissance de Jeffrey Epstein avec qui elle aura une relation.

4 images
Le prince Andrew accompagné de Ghislaine Maxwell à un mariage le 2 septembre 2000 © CHRIS ISON - BELGAIMAGE

Celle qui se cachait avec ses secrets

Depuis que Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison l’an dernier, Ghislaine Maxwell était introuvable. Elle se cachait en réalité dans une gigantesque propriété du New Hampshire, achetée en cash par une société écran fin 2019. C’est là qu’elle a été arrêtée début juillet. La question est désormais de savoir ce que l’ex-compagne restée proche collaboratrice du milliardaire accusé de pédophilie aura a dévoiler devant la justice. Il disait la considérer comme sa meilleure amie, ce qui ferait probablement d’elle une personne informée de certaines choses.

Reste à voir si les noms de personnalités qu’elle connaît bien comme Bill Clinton, Donald Trump ou le prince Andrew, déjà cité dans le scandale Epstein, seront prononcés devant la justice américaine. Une justice qui devra aussi tenter de comprendre comment et pourquoi une jeune femme comme elle a pu se retrouver au cœur d’une affaire aussi sordide.

JT du 14/07/2020 - Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell face à la justice

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK