Génocide rwandais: perpétuité confirmée en appel pour deux ex-bourgmestres jugés en France

Croquis d'audience montrant les anciens bourgmestres rwandais Tito Barahira et Octavien Ngenzi, le 2 mai 2018, à la cour d'appel de Paris.
Croquis d'audience montrant les anciens bourgmestres rwandais Tito Barahira et Octavien Ngenzi, le 2 mai 2018, à la cour d'appel de Paris. - © BENOIT PEYRUCQ - AFP

Deux anciens bourgmestres rwandais ont vu vendredi leur condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité confirmée en appel par la justice française pour leur participation au génocide des Tutsi dans leur village de Kabarondo, dans l'est du Rwanda, en avril 1994.

A l'issue de deux mois d'un procès filmé pour l'histoire devant la cour d'assises de Paris, Octavien Ngenzi, 60 ans, et Tito Barahira, 67 ans, ont été jugés coupables de "crimes contre l'humanité" et "génocide", pour "une pratique massive et systématique d'exécutions sommaires" en application d'un "plan concerté tendant à la destruction" du groupe ethnique tutsi.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK