Gaza: des hommes incendient un camp d'été de l'ONU

RTBF
RTBF - © RTBF

Des dizaines d'hommes masqués ont incendié dimanche les installations d'un camp d'été organisé par l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). Ils ont également menacé le directeur de cette agence de "mesures sévères", a indiqué son porte-parole.

"Des hommes armés ont mis le feu aux installations du camp, notamment des équipements récréatifs et des bassins en plastique, et les ont totalement détruits", a affirmé à l'AFP le porte-parole Adnane Abou Hasna.

Il a précisé que des hommes masqués avaient attaqué et attaché un vigile du camp, qui devait s'ouvrir le mois prochain, laissant sur les lieux une enveloppe contenant quatre balles adressée à John Ging, le directeur pour Gaza de l'UNRWA.

Les hommes armés ont bloqué la route côtière qui longe le littoral méditerranéen de la bande de Gaza avant de détruire ce camp d'été, selon la même source.

Il s'agissait de l'un des plus importants camps d'été réservés à quelque 250 000 enfants de réfugiés palestiniens dans l'enclave palestinienne.

Cette attaque, qui n'a pas été revendiquée, pourrait être le fait de groupes islamistes radicaux hostiles à l'influence de l'Occident et opposés à la mixité des garçons et des filles dans les camps d'été.

La police du Hamas a ouvert une enquête et le porte-parole du ministère de l'Intérieur relevant du mouvement islamiste, Ihab al-Ghussein, a dit "condamner sévèrement cette attaque", assurant que ses commanditaires seront poursuivis.

Des attaques contre des lieux contraires à l'islam

Ces dernières années, les groupes islamistes radicaux dans la bande de Gaza ont multiplié les attaques à la bombe contre les centres de soins de beauté, échoppes, cafés internet et autres lieux contraires selon eux à la pratique stricte de l'islam.

L'UNWRA fournit une aide alimentaire, ainsi que des services éducatifs et de santé à plus d'un million de Palestiniens de la bande de Gaza considérés comme des réfugiés.

Ce territoire est soumis au blocus d'Israël depuis que le Hamas en a pris le contrôle à la faveur d'un coup de force en juin 2007 contre le parti laïc Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.

Les autorités égyptiennes ont en outre resserré le contrôle de leur frontière avec la bande de Gaza.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK