G.W. Bush s'essuie la main après avoir salué un Haïtien

La vie d'ancien président des Etats-Unis n'est pas facile tous les jours. Il y des obligations, comme par exemple participer sans rechigner au grand élan humanitaire américain en faveur d'Haïti. Et quand on est, comme G.W. Bush, le digne représentant de l'élite WASP (white anglo saxon protestant) du pays, certains efforts coûtent plus que d'autres... Serrer la main d'un Haïtien, par exemple. Car Dieu sait ce qu'a bien pu faire de sa main ce pauvre hère avant de croiser l'auguste visiteur, n'est-ce pas?

Est-ce que ça collait un peu ? Avait-il la main moite ? Peur des miasmes ? Heureusement, George Bush a pu compter sur l'épaule providentielle de Bill Clinton...

Thomas Nagant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK