Fusillade en Californie: 3 morts, le tireur arrêté prônait la haine raciale

Photos de Kori Ali Muhammad diffusées par la police
Photos de Kori Ali Muhammad diffusées par la police - © AFP PHOTO / FRESNO POLICE

Un homme noir américain arrêté après avoir tué par balles trois blancs mardi à Fresno (Californie), en blessant un quatrième avant de se rendre à la police, se percevait comme participant à une guerre raciale, selon sa famille et la police.

Kori Ali Muhammad, 39 ans, connu sous le surnom "Black Jesus" (le Jésus noir), a crié "Allah Akbar" pendant que la police l'arrêtait, a indiqué à l'AFP Mark Hudson, lieutenant de police de Fresno.

Le policier a précisé que cet homme avait écrit sur Facebook et dit au moment de son arrestation, qu'il détestait les blancs et le gouvernement.

Crime "racial"

Le chef de la police de Fresno Jerry Dyer a dit aux journalistes locaux lors d'un point presse en fin de journée que les enquêteurs ne pensaient pas qu'il s'agisse d'un acte de terrorisme mais d'un crime "racial".

Le père de Kori Ali Muhammad, Vincent Taylor, a par ailleurs dit au quotidien Los Angeles Times que son fils était convaincu de participer à une guerre en cours entre blancs et noirs et lui avait dit qu'une "bataille allait bientôt avoir lieu".

Selon le journal, une page Facebook au nom d'un Kori Ali Muhammad à Fresno arborait des photos glorifiant le "nationalisme noir" et se référant à plusieurs reprises aux "démons blancs".

La grand-mère de Kori Ali Muhammad, Glenestene Taylor, a expliqué au journal qu'il avait choisi à l'adolescence de modifier son nom originel qui était Kori Taylor.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir