Fukushima: le PDG de Tepco, malade, brille par son absence

Masataka Shimuzu (à gauche) lors d'une conférence de presse à Tokyo le 13 mars 2011
Masataka Shimuzu (à gauche) lors d'une conférence de presse à Tokyo le 13 mars 2011 - © JIJI PRESS - AFP

La presse du monde entier en parle, depuis le 13 mars (soit deux jours après le séisme et le tsunami qui ont touché le Japon), Masataka Shimuzu, le PDG de Tepco, n'est plus apparu en public. Il ne s'est même jamais rendu sur les lieux de la catastrophe.

"Mais où est donc passé Masataka Shimizu, le PDG de Tokyo Electric Power (Tepco) ?", écrivait Libération le 25 mars dernier. 

Depuis le 13 mars et la conférence de presse, donnée à Tokyo, où il s'est excusé d'avoir "provoqué de l’anxiété et des nuisances aux habitants des environs des centrales, de la préfecture de Fukushima et du pays", il n'est plus apparu en public. "Masataka Shimizu aurait-il craqué, comme le numéro 2 de Tepco qui, le 18 mars, a éclaté en sanglots à la fin d’un point de presse ?", s'interroge encore le journal français. 

Il est tombé malade le 16 mars et est parti en congé maladie, ont expliqué des responsables de l'entreprise dont les propos sont rapportés par The Mainichi Daily News (un des grands journaux japonais). Le président de l'opérateur de la centrale aurait été victime de "surmenage". 

Aujourd'hui, Masataka Shimuzu est rétabli, dit-on chez Tepco qui assure qu'il a repris le travail et qu'il a suivi l'évolution de la situation depuis le siège de l'entreprise. En attendant, il reste invisible. Jusqu'à présent, il ne s'est même pas rendu sur les lieux de la catastrophe. 

On comprend, dès lors, qu'il fasse l'objet de nombreuses critiques, de la part des médias mais aussi de la part de nombreux citoyens japonais. 

Pour les analystes interviewés par Bloomberg, Masataka Shimuzu va finir par démissionner, "ce n'est qu'une question de temps", a déclaré Ken Courtis, l'ancien vice-président de Goldman Sachs Asie. 

C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK