Frontière USA/Mexique: séparer des enfants de leurs parents est "inadmissible", estime l'ONU

Zeid Ra'ad Al Hussein, le Haut commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU.
Zeid Ra'ad Al Hussein, le Haut commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU. - © FABRICE COFFRINI - AFP

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a appelé lundi le gouvernement américain à ne plus séparer les enfants des migrants illégaux à la frontière avec le Mexique, une politique qualifiée d'"inadmissible" et "cruelle".

"Penser qu'un État puisse chercher à dissuader des parents en infligeant de tels abus sur des enfants est inadmissible", a affirmé Zeid Ra'ad Al Hussein, en ouvrant une session du Conseil des droits de l'homme à Genève.

L'administration américaine a révélé vendredi que sa nouvelle politique de tolérance zéro à la frontière avec le Mexique avait conduit depuis mi-avril 2000 enfants à être séparés de leurs parents, arrêtés pour être entrés illégalement aux États-Unis.

"Je suis profondément inquiet par les politiques adoptées récemment qui punissent des enfants pour les agissements de leurs parents", a dit Zeid Ra'ad Al Hussein dans son discours au Palais des Nations, siège de l'ONU à Genève, en dénonçant des "pratiques cruelles".

"J'appelle les Etats-Unis à stopper immédiatement la séparation forcée de ces enfants, et j'encourage le gouvernement à ratifier enfin la Convention sur les droits des enfants", a-t-il ajouté. Les États-Unis sont le seul pays à ne pas avoir ratifié ce texte qui protège les droits fondamentaux des enfants.

Sujet sur la réaction de Melania Trump à la polémique:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK