Frisbee, filet de pêche: trois phoques découverts morts en une semaine aux Pays-Bas à cause de débris humains

Frisbee, filet de pêche: trois phoques découverts morts en une semaine aux Pays-Bas à cause de débris humains
3 images
Frisbee, filet de pêche: trois phoques découverts morts en une semaine aux Pays-Bas à cause de débris humains - © Tous droits réservés

C'est le Rescue Team Marine Animals des Pays-Bas qui donne l'alerte dans le Algemeen Dagblad: pour la troisième fois, cette semaine, un cadavre de phoque a été découvert, mort à cause de débris humains.

Les deux premiers cas ont été relevés par l'EHBZ, un organisme qui vient en secours des mammifères marins: le premier avait été retrouvé à Ouddorp avec un frisbee autour du cou, l'autre avait été découvert à hauteur du Brouwersdam avec la tête coincée dans un filet de pêche.

Mais c'est le cliché de Jaap van der Hiele, le fondateur de l'association, qui inspire sans doute la plus grande horreur: malgré la décomposition du cadavre du phoque, le filet de pêche qui a causé sa mort reste irrémédiablement attaché à lui. "Au fil des ans, on voit de plus en plus d'animaux victimes de déchets, commente-t-il au Algemeen Dagblad. Chaque année, on compte au moins entre quatre et sept cas. Si on les repère à temps, on peut toujours les aider. Mais on ne peut pas accepter qu'un animal finisse dans un filet de pêche abandonné".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK