Frappes occidentales en Syrie: Paris prendra des initiatives "dès lundi" à l'ONU

Frappes occidentales en Syrie: Paris prendra des initiatives "dès lundi" à l'ONU
Frappes occidentales en Syrie: Paris prendra des initiatives "dès lundi" à l'ONU - © MICHEL EULER - AFP

La France prendra des initiatives diplomatiques "dès lundi" à l'ONU pour tenter d'avancer vers un règlement de la crise syrienne, a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, quelques heures après les frappes occidentales contre le régime de Damas.

"Nous allons prendre des initiatives dès lundi au Conseil de sécurité (de l'ONU, ndlr) à New-York, à Bruxelles lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères, pour tracer la feuille de route (vers un règlement pacifique) avec tous ceux qui voudront", a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la chaîne de télévision TF1.

Vers un règlement pacifique

"La France veut reprendre l'initiative au Conseil de sécurité pour faire en sorte que l'on s'achemine vers un règlement pacifique de la crise syrienne", a-t-il déclaré.

Etats-Unis, France et Grande-Bretagne ont frappé militairement le régime de Damas dans la nuit de vendredi à samedi, l'accusant d'avoir utilisé la semaine dernière des armes chimiques contre des civils dans la guerre qui l'oppose aux rebelles près de la capitale syrienne.

Paris espère que cette démonstration de force pourra permettre de faire avancer les différents acteurs de cette crise vers un règlement diplomatique du conflit, notamment la Russie, soutien du dirigeant syrien Bachar al-Assad et membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

Or la Russie a tenté, jusque-là sans succès, de sortir de la crise syrienne dans le cadre de négociations qu'elle pilote hors du cadre de l'ONU.

La voie des résolutions

Pour remettre en selle les Nations unies dans ce dossier, Le Drian estime "indispensable" de "faire en sorte" que les résolutions du Conseil de sécurité soient appliquées. "Je pense en particulier à une résolution que la Russie a votée" pour "un cessez le feu, c'est la première étape" pour qu'"on puisse entrer dans le processus politique qui patine déjà depuis plusieurs années".

Au niveau européen, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré qu'il y aurait une initiative franco-allemande pour la "création d'un format international d'Etats influents" afin que le processus politique prenne un nouvel élan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK