François Hollande: "Ce n'est jamais facile de quitter le pouvoir"

Invité par Elio Di Rupo et une série d'étudiants à animer une conférence, l'ancien président de la république français François Hollande est passé par Mons, ce mardi. Son livre, "Les leçons du pouvoir", revient sur ses cinq ans à la tête de la France. 

Dans l'entretien ci-dessus, Marc Sirlereau interroge François Hollande sur la difficulté de quitter le pouvoir, l'état du parti socialiste français, de la gauche en France, de la social-démocratie en Europe. 

François Hollande aborde ses regrets : un certain manque de pédagogie : "ce type d'exercice de pédagogie n'a que peu de poids face aux réseaux sociaux, aux tweets et au populisme qui est forcément simplificateur." Ce type de pression, selon l'ancien président, la presse en souffre aussi. 

Enfin, interrogé sur le positionnement politique d’Emmanuel Macron, à gauche ou à droite, François Hollande répond par une pirouette : "Ce sont les actes qui déterminent les qualifications, sinon c'est trop simple. Ca peut être de gauche et ne pas l'être. Généralement, quand on est de droite, on l'est..."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK