France: volé en 2009, un tableau de Degas retrouvé dans un bus

Il avait été volé dans le sud-est de la France en 2009. Huit ans plus tard, un tableau du peintre français impressionniste Edgar Degas a été retrouvé par la douane dans la soute d'un bus en région parisienne le 23 février dernier.

"Les Choristes", un pastel de 1877 appartenant au musée parisien d'Orsay, avait été prêté fin 2009, avec une vingtaine d'autres oeuvres de Degas, au musée Cantini de Marseille pour une exposition de quelques mois. Il s'était volatilisé le 31 décembre 2009, sans doute dérobé pendant la nuit.

Il avait beau être sous alarme et assuré, selon la mairie de Marseille, propriétaire du musée Cantini, le tableau avait été dévissé.    

"Facilement dissimulable" en raison de sa taille (32 sur 27 cm) comme le soulignait le procureur de Marseille à l'époque, Les Choristes, également intitulé "Les Figurants", avait été ajouté à la base de données d'Interpol sur les oeuvres d'art les plus recherchées au monde.

C'est un contrôle des douaniers de Marne-la-Vallée, à l'est de la capitale, qui a relancé l'affaire. Le 16 février, dans la soute d'un bus garé sur une aire, les douaniers découvrent dans une valise "une oeuvre portant la signature Degas, pour lequel aucun des passagers ne s'est identifié comme propriétaire", indiquent les ministères de la Culture et des Comptes publics dans un communiqué commun.

Les douaniers saisissent alors le tableau et demandent une expertise du musée d'Orsay "afin d'en confirmer l'authenticité". A ce stade, aucune précision n'a été donnée sur l'enquête en cours, confiée à l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels.

"Les premiers éléments de l'expertise permettent d'affirmer qu'il s'agit bien de l'oeuvre recherchée", précisent les deux ministères.

Oeuvre précieuse

"Sa disparition représentait une lourde perte pour le patrimoine impressionniste français", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen qui s'est réjouie vendredi dans un communiqué de "cette heureuse redécouverte d'une oeuvre précieuse".

Lors de son vol, la Réunion des Musées nationaux avait affirmé que le tableau avait une valeur de 800.000 euros. Le personnel du musée marseillais avait, lui, fait état d'une valeur de "30 millions d'euros", mais le parquet avait invoqué une "confusion".

Interrogé, le musée d'Orsay a expliqué mardi ne pas communiquer sur les chiffres: "ce sont des valeurs d'assurances et ça c'est incommunicable".

A titre de comparaison, un autre pastel d'Edgar Degas, "Dans les coulisses" (66,7 sur 37,5 cm, soit un peu plus grand que "Les Choristes") qui sera mis aux enchères par Christie's à Londres le 27 février, a été estimé entre 9,1 et 13,7 millions d'euros.

"Les Choristes", un "monotype, procédé d'estampe qui se situe à mi-chemin entre peinture et gravure", représente une scène de l'opéra Don Juan, selon une conversation que le peintre a eue avec son ami Daniel Halévy.

"Seule oeuvre de Degas inspirée d'un opéra ne figurant pas de danseuses, Les Choristes montrerait le final du chœur du premier acte, qui célèbre les fiançailles de Masetto et de Zerlina", détaille le communiqué des ministères.

"C'est une belle histoire si effectivement ce sont nos Choristes. Nous terminons l'expo Degas ce week-end à Orsay, c'est le centenaire de sa mort. Et en 2019, on aura une magnifique expo Degas à l'Opéra. Ce tableau nous aurait manqué affreusement. Donc s'il était confirmé que c'est bien celui-ci, on en serait ravis", avait commenté le musée d'Orsay mardi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK