France: Valérie Trierweiler, fâchée par une biographie, dépose plainte

Son avocate, Frédérique Giffard, a annoncé le "dépôt d'une plainte pour diffamation et atteinte à la vie privée".

En cause, la biographie "La Frondeuse" (Editions du Moment) écrite par deux journalistes, Christophe Jakubyszyn, chef du service politique des chaînes de télévision TF1 et LCI, et Alix Bouilhaguet, grand reporter au service politique de la chaîne publique France 2.

"Le caractère des propos sous forme d'affirmations des auteurs, adossés à des rumeurs non avérées et malveillantes visant à salir sa personne et ses proches, ont conduit Mme Valérie Trierweiler à prendre cette décision", a expliqué Me Giffard.

Dans leur ouvrage, les auteurs évoquent les premiers pas à l'Elysée de la journaliste Valérie Trierweiler au côté du président, avec l'affaire du tweet de soutien à l'adversaire de l'ex-compagne de François Hollande, Ségolène Royal, en pleine campagne électorale pour les législatives de juin.

Mais aussi sa vie professionnelle et privée, y mêlant des confidences anonymes sur son lointain passé sentimental, notamment avec un homme politique de droite.

"A quel moment on franchit la ligne rouge, c'est très ambigu. Qu'est-ce qui relève de la vie privée, qu'est-ce qui relève de la vie publique? Avoir une relation intime avec un patron de gauche, ou un patron de droite, ça a des incidences dans la vie politique", a rétorqué Alix Bouilhaguet sur la chaîne de télévision Canal +.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK