France : une quatrième garde à vue dans l'enquête sur le meurtre d'une policière à Rambouillet

Une quatrième garde à vue était en cours samedi après-midi en France, dans l’enquête sur l’attaque mortelle d’une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet. Un homme, membre de la famille du meurtrier selon une source proche du dossier, a été placé en garde à vue à la mi-journée. Son logement de Seine-Saint-Denis a été perquisitionné le même jour.

Trois personnes avaient déjà été placées en garde à vue vendredi : le père de l’assaillant et deux personnes qui l’ont hébergé. Leurs auditions se sont poursuivies samedi.

Samedi, le président français Emmanuel Macron s’est rendu auprès de la famille de la victime, dans la banlieue ouest de Paris. Il s’est rendu dans la boulangerie de l’époux de la victime, qui était mère de deux filles adolescentes.

Jamel Gorchene, un ressortissant tunisien de 36 ans, a mortellement poignardé à la gorge une fonctionnaire de police, Stéphanie M., dans l’entrée du commissariat de Rambouillet vendredi en début d’après-midi. L’assassin a été tué par les tirs d’un policier. Dans son téléphone, les enquêteurs ont découvert des "nasheeds", des chants religieux musulmans, désormais fréquemment utilisés pour la propagande djihadiste, selon une source proche de l’enquête. Jamel Gorchene était arrivé en France en situation irrégulière mais avait obtenu en décembre une carte de séjour d’un an.

France: attaque au couteau d'une fonctionnaire de police (JT 23/04/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK