France : un fourgon blindé pris d'assaut dans un impressionnant braquage sur l'A43, près de Lyon

Des assaillants ont mis les gros moyens pour attaquer un fourgon blindé de transport de fonds mercredi matin sur l’autoroute A43 au niveau de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry blessant légèrement trois convoyeurs mais repartant bredouilles : le fourgon était vide.

Vers 10h40, trois véhicules – deux utilitaires et une voiture – bloquent le fourgon de transport de fonds avec trois agents à son bord sur une bretelle de sortie de l’A43 vers l’A432, dans le sens ouest-est Lyon-aéroport de Saint-Exupéry sur la commune de Saint-Laurent-de-Mure (Rhône). Ils font exploser la porte du fourgon blindé, mettent le feu aux deux utilitaires qui ont servi à lui barrer la route, et prennent rapidement la fuite à bord de leur troisième véhicule, a expliqué la police.

Pas de butin

Puis à la mi-journée, le parquet de Lyon a pris les médias par surprise en révélant que "le fourgon ne contenait pas d’argent au moment de l’attaque". De source policière, on a ensuite confirmé que le fourgon été bien vide et qu’un autre véhicule blindé se trouvait également dans les environs.

Le premier véhicule était-il un leurre ? Selon Le Dauphiné Libéré, qui a révélé l’information, le protocole de sécurité de l’entreprise visée, Prosegur, prévoit habituellement que deux fourgons se suivent.

Les trois convoyeurs légèrement blessés dans le choc de l’explosion ont été transportés à l’hôpital, selon la police. En début d’après-midi, les incendies des véhicules avaient été éteints par les pompiers.

Spectaculaire

Les deux utilitaires ont été intégralement calcinés, alors que le véhicule jaune de Prosegur, encore encastré dans une des deux camionnettes, n’a été qu’à moitié brûlé.

Les équipes de la police scientifique étaient toujours sur place dans l’après-midi et le trafic demeurait bloqué sur la bretelle en milieu d’après-midi.

Aéroports de Lyon a annoncé sur Twitter qu’une déviation avait été mise en place pour rejoindre l’aéroport à partir de Lyon avant une reprise de la circulation "estimée" à 18h00.

L’enquête pour "tentative de vol à main armée en bande organisée et association de malfaiteurs" a été confiée à la Police judiciaire, a indiqué le parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK