France : un automobiliste refuse la priorité, puis agresse un piéton aveugle et son accompagnateur (vidéo)

La scène se passe dans une rue du XIIe arrondissement de Paris. Un homme aveugle, muni d’une canne blanche, et son accompagnateur s’apprêtent à traverser un passage pour piéton. Mais une voiture arrive à leur hauteur au même moment et leur refuse la priorité. L’accompagnateur frappe alors sur le capot du véhicule… l’altercation commence.

Toute la scène a été filmée par un témoin qui a posté la vidéo sur le site Liveleak. Le clip, à voir ci-dessus, a ensuite été repris par différents médias français. "Pourquoi vous tapez ?", hurle le conducteur, hors de lui. "Parce que vous êtes passé sur un passage piéton, j’ai la priorité", argumente l’accompagnateur. C’est alors que l’automobiliste frappe son interlocuteur. Rien ne parvient à le raisonner. Ni les passants, ni sa passagère qui tente de s’interposer.

"L’automobiliste ne pense qu’à une seule chose, au fait qu’on a tapé sur sa voiture, raconte un autre témoin interrogé par Le Parisien. Il s’en prend à l’accompagnateur. Il est assez violent, il lui donne une gifle. On essayait tous de le calmer mais il n’entendait personne."

"Choqués de cette réaction disproportionnée"

Personne n’aura le temps d’appeler la police. Le conducteur et sa passagère remontent aussitôt dans leur voiture et s’en vont. Quant aux victimes, elles sont sous le choc de ce qui vient de se passer. "Ils étaient surpris, interloqués, choqués de cette réaction disproportionnée", poursuit l’homme interrogé par le Parisien.

La vidéo a fait largement réagir depuis sa diffusion dans la journée de lundi. Pour la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France, qui invite les victimes à porter plainte, il s’agit d’une situation "inadmissible". Quant à Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France, elle déclare sur Twitter : "Scandaleuses violences sur un piéton aveugle et son accompagnant, qui doivent être dénoncées et qui, j’espère, pourront être sanctionnées !"


►►► Les européens sont de plus en plus agressifs et insultants au volant, selon une étude


En France, le refus de priorité à un piéton est sanctionné par un retrait de six points sur le permis de conduire (qui compte au total 12 points), ainsi que d’une amende de 125 euros.

En Belgique aussi les piétons ont toujours priorité sur les passages protégés. Un automobiliste qui ne respecte pas cette règle commet une infraction du troisième degré et risque une amende de 174 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK