France : poursuivi lors d'une chasse à courre, un cerf trouve refuge en pleine ville

La scène, relatée par nos confrères de France 3, se passe à Compiègne (département de l’Oise, entre Paris et Saint-Quentin) ce samedi 19 septembre. Un cerf est couché, la langue pendante, à quelques mètres d’un bâtiment en construction. L’animal a trouvé refuge à cet endroit après une course-poursuite avec des chasseurs.

Police et gendarmes se sont aussitôt rendus sur place pour sécuriser la zone. Des militants du collectif "Abolissons la Vénerie" (l’autre nom de la chasse à courre) ont, eux, surveillé l’animal pour éviter qu’il ne soit abattu par des chasseurs.

"Le cerf a été gracié"

"Les AVA sont sur place et font le maximum pour qu’il reste en vie", faisait savoir le collectif sur son compte Twitter ce samedi matin. Aux dernières nouvelles, selon la même source, "le cerf est vivant, il est retourné dans sa forêt".

"Le cerf a pris la direction du chantier. J’applique les textes de loi, les chiens ont été retenus, sauf une dizaine que j’ai récupérés après. Le cerf a été gracié. La police a préféré ensuite qu’on n’essaie pas de le faire rentrer en forêt", raconte pour sa part l’un des chasseurs cité par le Courrier Picard.

Des animaux pourchassés, des chiens de chasse qui errent après avoir perdu leur meute… chaque année ces situations se reproduisent aux alentours de Compiègne et de sa forêt. De quoi causer des tensions entre "pros" et "antis" chasse dans cette région célèbre pour sa forêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK