France: Marine Le Pen critique la barbe des otages libérés

Sur la radio Europe 1, Marine Le Pen avait déclaré avoir "ressenti un malaise" face aux "images étonnantes" des quatre hommes retenus trois ans durant au Sahel dans des conditions extrêmes, leur "extrême réserve étonnante", "leur barbe taillée de manière étonnante", leur "habillement étrange". "Cet otage avec le chèche sur le visage... Tout ça mérite peut-être quelques explications de leur part", a-t-elle risqué.

Sur les réseaux sociaux, des flots de tweets indignés ou moqueurs ont dénoncé des "propos insultants" et une paranoïa digne de la série à succès "Homeland", qui met en scène le retour d'un otage soupçonné d'avoir été converti par ses ravisseurs islamistes radicaux.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a dénoncé dans un tweet une "invraisemblable indécence", alors que le quotidien Le Monde faisait sa Une sur "Le dérapage de Marine Le Pen".

Interrogée plus tard dans la journée, Mme Le Pen a reconnu s'être "exprimée de manière maladroite" et récusé "la moindre critique à l'égard des otages".

Pascale Robert, la mère de l'un d'eux (Pierre Legrand) a expliqué sur la chaîne i-télé que les otages avaient gardé "barbe et chèche" en signe de "solidarité avec les autres otages restés là-bas".

Parmi les sept Français encore otages dans le monde, deux sont retenus au Sahel et un au Nigeria.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK