France: Liliane Bettencourt entendue chez elle par le juge d'instruction

Liliane Bettencourt
Liliane Bettencourt - © HORST OSSINGER (archives EPA)

Le juge d'instruction bordelais Jean-Michel Gentil, en charge des dossiers Bettencourt, a entendu il y a "une quinzaine de jours" Liliane Bettencourt chez elle à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), a indiqué lundi à l'AFP l'avocat de la milliardaire, confirmant une information de RTL, qui situe cette audition au 19 janvier.

C'est la première fois que le juge entendait l'héritière de L'Oréal, âgée de 89 ans et notamment partie civile dans différents dossiers portant son nom. La vieille dame, aujourd'hui sous tutelle, était assistée de Me Benoît Ducos-Ader, l'avocat désigné par son tuteur Olivier Pelat. L'audition s'est déroulée "un matin", et pendant "environ une heure", selon lui.

"Il s'agit d'un entretien normal, au cours duquel Mme Bettencourt a répondu aux questions du juge. Quand elle se souvenait, elle l'a dit et quand elle n'avait aucun souvenir, elle l'a dit aussi", a indiqué Me Ducos-Ader, selon qui Mme Bettencourt est "parfaitement capable" de répondre à de telles questions, malgré ses problèmes cérébraux.

Pour l'avocat, il est néanmoins "évident" que le juge voulait se rendre compte de l'état de santé de Mme Bettencourt. Il n'a pas souhaité indiquer sur quoi ont porté les questions.

M. Gentil, le plus en vue des trois juges bordelais co-saisis pour instruire la plupart des dossiers Bettencourt (abus de faiblesse, blanchiment d'argent, financement illicite de partis politiques...), avait souhaité entendre la milliardaire à plusieurs reprises l'an dernier, mais elle avait chaque fois indiqué ne pas pouvoir se rendre à Bordeaux, en raison de problèmes physiques.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK