France: le FN en position de force après le premier tour des municipales

Le parti de Marine Le Pen arrive en tête dans 6 villes
Le parti de Marine Le Pen arrive en tête dans 6 villes - © KENZO TRIBOUILLARD - BELGAIMAGE

Le parti de Marine Le Pen arrive en tête dans 6 villes. Il obtient même un mayorat dès le premier tour à Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais, une ville traditionnellement à gauche. C'est le principal enseignement de ces élections qu'on annonçait comme un test pour la majorité et le président François Hollande.

Jamais dans ses pires cauchemars la gauche n’avait imaginé un premier tour aussi douloureux. Le parti socialiste et la majorité sont en recul dans plusieurs communes.

Les sondeurs n’avaient anticipé que deux données : une abstention forte, surtout de la part des électeurs de gauche, et un Front national en mesure de l’emporter dès le premier tour dans la ville ouvrière du Nord-Pas-de-Calais Hénin-Beaumont. Pour le reste, personne n’avait prévu que le Front national serait aussi victorieux, en passe d’emporter très facilement de nombreuses villes comme Béziers et Fréjus dans le sud-est et de nombreuses autres villes de taille moyenne.

Une forte claque

C’est à Marseille que la claque est la plus forte, tout simplement du jamais vu. Le gouvernement en avait fait un enjeu national, la réponse des électeurs n’en est que plus cinglante. Le PS est troisième derrière l’UMP qui devrait l’emporter dimanche prochain sans difficulté, le maire de 74 ans ferait son quatrième mandat, et surtout derrière le Front national qui bat tous les records. Le porte-parole des députés PS a même parlé de "grève du vote", autant dire qu’il sera très difficile pour la gauche d’inverser la tendance dimanche prochain.

L’UMP pavoise et avance déjà par la voix de son patron Jean-François Copé : "Les conditions d'une grande victoire sont réunies pour le second tour".

A.L. avec Anissa Barbier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK