France: la taxe sur les carburants suspendue au moins 6 mois

Edouard Philippe, le Premier ministre français, s’est exprimé ce midi pour tenter d’apaiser la contestation des gilets jaunes. " Cette colère, il faudrait être sourd ou aveugle pour ne pas l’entendre. Cette colère, je l’entends et j’en mesure la réalité, la force et la gravité. C’est la colère de la France qui travaille dur, celle de ceux qui sont dos au mur, des mères qui élèvent seules leurs enfants ". Après avoir rappelé que le gouvernement français a pris des mesures fortes pour baisser les cotisations salariales ou pour augmenter le SMIC (salaire minimum) de 3%, Edouard Philippe a expliqué avoir pris une série de mesures, en concertation avec le président de la République, " dans un soucis d’apaisement ".

La taxe carbone suspendue pendant au moins 6 mois

Trois mesures fiscales très décriées devaient entrer en vigueur le premier janvier prochain, notamment la hausse de la taxe carbone, tant décriée par les gilets jaunes. Ces mesures seront largement débattues par "toutes les parties prenantes" et des mesures d’accompagnement "justes" seront identifiées. Si aucun accord n’est trouvé, le gouvernement en "tirera les conséquences", sans en dire plus.

Edouard Philippe a également annoncé que les tarifs du gaz et de l’électricité n’augmenteront pas pendant cette période de consultation et donc pas pendant l’hiver qui s’annonce.

Quant aux manifestations, il a rappelé que le droit de manifester était sacré mais a appelé au respect des Français et des biens publics. Il a souligné que ce sont les impôts des Français qui seront utilisés pour payer les dégâts.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK