France: la guerre est ouverte publiquement au FN

Après la défaite au second tour de la présidentielle en France, le Front national est sous tension. Pour Marine Le Pen et son bras droit, Florian Philippot, le clivage est évident en France aujourd’hui, il oppose les mondialistes incarnés par Emmanuel Macron et les patriotes que le FN veut incarner.

Pour eux, il faut changer le nom du parti. Il faut abandonner le nom Front national, trop connoté, plus assez moderne.

Mais cela, Jean-Marie Le Pen, le père de Marine, ne peut le supporter et contre attaque. Pour lui, pas question de changer de nom et Florian Philippot ferait bien, dit-il, de faire un pas de côté. C’est lui qui a défini une mauvaise ligne politique pour sa fille, pense l’ancien président du FN.

La guerre est ouverte publiquement au sein de l’extrême droite française entre la ligne plus "modérée" de Florian Philippot et celle plus traditionnelle, plus dure sur l’immigration et les valeurs notamment, incarnée par Jean-Marie Le Pen et sa petite fille, Marion Maréchal.

L’échec de dimanche a clairement amplifié les fractures du parti.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK