Gérard Collomb, François Bayrou, Nicolas Hulot... voici le gouvernement Macron (vidéos)

L'annonce du nom du nouveau Premier ministre français avait tenu en haleine tous les médias français ce lundi 17 mai. Après plusieurs heures de suspens, Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée, a annoncé la nomination d'Edouard Philippe au poste de chef de gouvernement.

Ce mercredi, place à la présentation des membres de ce gouvernement. L'annonce, prévue au départ pour mardi, a été reportée de 24 heures, officiellement pour procéder aux vérifications fiscales et déontologiques des futurs ministres.

Voici les noms annoncés sur le coup de 15h :

Gérard Collomb : ministre de l'Intérieur. Maire de Lyon depuis 16 ans, le sénateur socialiste s'est rangé derrière Emmanuel Macron dès la naissance de son mouvement. Tenant d'une ligne sociale-démocrate, il a mené une politique favorable aux entreprises au sein de la deuxième ville de France. Il est l'un des architectes du rapprochement entre le mouvement En Marche! d'Emmanuel Macron et le Modem de François Bayrou.

Nicolas Hulot : ministre de la Transition écologique et solidaire. L'ancien animateur-producteur de télévision est engagé en politique depuis une décennie au nom de la défense de l'environnement. En 2007, il est l'instigateur de la signature par les principaux candidats à l'Élysée d'un pacte écologique. En 2011, il est lui-même candidat à la primaire présidentielle écologiste, mais est battu par Eva Joly. Il a également eu une part active dans la préparation de la Conférence de Paris sur le climat en 2015. Sa nomination semble indiquer qu'Emmanuel Macron va abandonner le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Nantes, ouest), auquel M. Hulot est opposé.

François Bayrou : Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Triple candidat à l'élection présidentielle (2002, 2007, 2012), il a préféré cette année renoncer à la course à l'Élysée pour nouer un pacte avec Emmanuel Macron qui a vu ce dernier réaliser le vieux rêve du maire de Pau: un président de la République issu du centre.

Sylvie Goulard : ministre des Armées. Membre du Modem, elle fut notamment conseillère de Romano Prodi lorsque celui-ci était président de la Commission européenne.

Jean-Yves Le Drian : ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. Le Breton de 69 ans a été l'un des trois ministres, avec Marisol Touraine et Stéphane Le Foll, à avoir conservé le même portefeuille sous les cinq gouvernements du quinquennat Hollande. Populaire, respecté tant au sein de la majorité que dans les rangs de l'opposition, celui qui est également président du conseil régional de Bretagne depuis 2015 est crédité d'un bon bilan à la tête de la Défense, alors que les forces armées françaises se sont engagées au Mali, en République centrafricaine et en Syrie.

Richard Ferrand : ministre de la Cohésion des territoires. Premier élu socialiste à avoir rejoint Emmanuel Macron dans la constitution de son mouvement En Marche!, Richard Ferrand en devient le secrétaire général dès octobre 2016. Il joue notamment un rôle important dans la constitution des listes pour les législatives du mois prochain.

Agnès Buzyn : ministre des Solidarités et de la Santé. Agnès Buzyn connait bien les questions de santé... et pour cause, elle est professeur de médecine et a un temps dirigé l'Institut national du cancer.

Françoise Nyssen : ministre de la Culture. C'est la (presque) belge de ce gouvernement. Née à Bruxelles, où elle a vécu quelques années avant de rejoindre Paris puis Arles, elle est la co-directrice de la maison d'édition Actes Sud.

Bruno Le Maire : ministre de l'Economie. Ministre de l'Agriculture dans les gouvernements Fillon II et III, il constitue l'une des plus belles prises du président Macron à droite. Figure importante de l'UMP et des Républicains depuis qu'il a obtenu près de 30% des voix lors de l'élection pour la présidence du parti en 2014, il a cependant déçu lors des primaires de la droite et du centre en ne recueillant que 2,4% des suffrages. Bruno Le Maire fut le premier cacique de droite à rompre avec François Fillon une fois que ses ennuis judiciaires ont éclaté. Il est également le premier cadre de LR qui s'est publiquement déclaré prêt à travailler pour une majorité présidentielle après la victoire d'Emmanuel Macron.

Muriel Pénicaud : ministre du Travail. Muriel Pénicaud a travaillé dans les hautes sphères des grandes entreprises française : Danone, Orange, la SNCF, Dassault Systèmes et, plus récemment, elle était administratrice des aéroports de Paris.

Laura Flessel : ministre des Sports. Cette escrimeuse a été couronnée de nombreuses médailles d'or aux Jeux olympiques (deux en 1996) et en championnat du monde (6 entre 1998 et 2008).

Jean-Michel Blanquer : ministre de l'Education nationale.

Jacques Mézard : ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

Gérald Darmanin : ministre de l'Action et des Comptes publics

Frédérique Vidal : ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche et de l’Innovation

Annick Girardin : ministre des Outre-mer

Elizabeth Borne : ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports

Marielle de Sarnez : ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes

Le gouvernement compte aussi quatre secrétaires d'Etat auprès du Premier ministre :

Christophe Castaner (chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement), Marlène Schiappa (chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes), Sophie Cluzel (chargée des Personnes handicapées) et Mounir Mahjoubi (chargé du Numérique).

Au travail dès jeudi, 11h

Le premier Conseil des ministres se tiendra ce jeudi à 11h. Parmi ses premiers chantiers devrait figurer un projet de loi de moralisation de la vie publique, avec une "interdiction du népotisme pour les parlementaires" - référence claire au scandale qui a conduit à la défaite du conservateur François Fillon à la présidentielle, après des soupçons d'emplois fictifs au profit de sa famille.

Premier conseil des ministres:

Passation de pouvoir au ministère de l'Intérieur, place Beauvau:

Passation de pouvoir entre Ségolène Royal et Nicolas Hulot

François Bayrou succède à Jean-Jacques Urvoas en tant que Garde des Sceaux (ministre de la Justice):

Passation de pouvoir entre Jean-Yves Le Drian et Sylvie Goulard à la tête des armées:

Jean-Yves Le Drian succède, lui, à Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsay

Passation de pouvoir entre Michel Sapin et Bruno Le Maire au ministère de l'Economie

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir