France : instauration d'un "état d'urgence sanitaire" face à "une crise sans précédent"

Face à la "crise sans précédent" du coronavirus, le gouvernement français a autorisé l’instauration mercredi d’un "état d’urgence sanitaire", prévu dans l’un des projets de loi présentés mercredi en Conseil des ministres et qui contiennent également des aides pour lutter contre le choc économique. Le coronavirus a causé 89 nouveaux décès en 24 heures en France et 3626 malades sont désormais hospitalisés, dont 931 en réanimation selon un bilan communiqué mercredi soir par le ministère de la Santé.

Concrètement, le Premier ministre Edouard Philippe pourra prendre par décret "les mesures générales limitant la liberté d’aller et venir, la liberté d’entreprendre et la liberté de réunion et permettant de procéder aux réquisitions de tout bien et services nécessaires afin de lutter contre la catastrophe sanitaire", détaille le texte. Cela concerne bien évidemment les masques de protection alors que la France a connu des "difficultés logistiques" dans la fourniture, a reconnu la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, qui a aussi dénoncé des "vols inadmissibles" de masques dans les hôpitaux.


►►► À lire aussi : Coronavirus : non, le Covid-19 n’a pas été créé dans un laboratoire en France


A également été présenté un projet de loi de finances rectificatif qui tient compte des mesures d’urgence annoncées depuis une semaine face au choc, dont l’indemnisation du chômage partiel.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Laurent Nuñez a indiqué mercredi que le couvre-feu n’était "pas envisagé" par le gouvernement pour freiner la propagation de coronavirus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK