FMI: 2009 synonyme de reprise pour l'économie mondiale

RTBF
RTBF - © RTBF

L'économie mondiale va ralentir très nettement cette année. Mais elle devrait redémarrer plus vite que prévu en 2009. C'est l'analyse du n°2 du Fonds Monétaire International.

Comme élément favorable, le n°2 du FMI, John Lipsky, pointe la baisse des prix du pétrole... Cette glissade sera au menu tout à l'heure des discussions des 13 pays membres de l'Opep réunis à leur quartier général de Vienne avec une question: faut-il réduire les quotas de production, soit actuellement 32 millions 800.000 barils par jour? Cela représente une extraction quotidienne de 5 milliards 200.000 millions de litres de pétrole. Certains pays plus durs, comme le Venezuela ou l'Algérie veulent serrer les vannes. Ils ne devraient pas obtenir gain de cause face à l'Arabie Saoudite, le poids lourd du cartel.

 

Le cours du baril de pétrole tourne aux alentours des 105 dollars, il semble avoir trouvé un nouveau point d'équilibre. Le pétrole plus abordable figure parmi les points positif que relève John Lipsky, le directeur adjoint du FMI pour prédire une relance de l'économie mondiale en 2009. Mais auparavant, la fin de l'année sera difficile avec une croissance pluis proche des 3 % que des 4 %. Même les pays émergents sont affectés par le ralentissement. Pour Lipsky, l'économie mondiale est confrontée aux circonstances les plus difficiles depuis de nombreuses années.

Heureusement, outre le pétrole moins cher, il relève encore deux éléments positifs: la modération récente des prix des autres matières premières et la probable stabilisation du marché immobilier aux Etats-Unis. A cet égard, le sauvetage in extremis de Fannie Mae et Freddy Mac constitue un fameux soulagement !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK