Gianni Infantino élu: de numéro 2 à numéro 1 de la Fifa

Gianni Infantino, en tête du 1er tour de l'élection présidentielle Fifa, lors du congrès extraordinaire de la Fifa, le 26 février 2016 à Zurich
Gianni Infantino, en tête du 1er tour de l'élection présidentielle Fifa, lors du congrès extraordinaire de la Fifa, le 26 février 2016 à Zurich - © FABRICE COFFRINI

Gianni Infantino, jusque là N.2 de l'UEFA, a été élu président de la Fifa, avec 115 voix au second tour de l'élection, devant le Cheikh bahreini Salman, président de la Confédération asiatique (88 voix), le prince jordanien Ali (4) et le Français Jérôme Champagne (0), vendredi à Zurich.

Déjà en tête au premier tour

Gianni Infantino, N.2 de l'UEFA, était arrivé en tête du 1er tour de l'élection à la présidence de la Fifa avec 88 voix, devant le Cheikh Salman, président de la Confédération asiatique, 85 voix, ce qui conduit à un 2ème tour avec toujours les quatre candidats vendredi à Zurich.

Le prince jordanien Ali avait obtenu 27 voix, tandis que le Français Jérôme Champagne a récolté 7 bulletins.

Il fallait 138 voix pour être élu au 1er tour. Il en faudra 104 pour être élu au 2ème, si tous les bulletins sont valides, puisque 207 fédérations sur les 209 de la Fifa sont autorisées à voter, l'Indonésie et le Koweit ayant été suspendus. Si aucun des candidats n'atteint cette majorité, un 3e tour sera organisé avec les trois candidats arrivés en tête.

Crédibilité de l'institution en jeu

Le nouveau président, qui sera élu pour quatre ans, aura pour mission de restaurer l'image et la crédibilité de la Fifa, engluée dans la pire crise de son histoire, sur fond de corruption à grande échelle.

Dans un volet de réformes voté en bloc ce vendredi, la Fifa a voté désormais une limite des mandats pour le président de 12 ans maximum, soit trois mandats de quatre ans. Joseph Blatter, précédent président était resté 17 ans en poste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK