Attentat en Egypte: face au pape copte, Sissi promet de traquer les responsables

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi lors d'une conférence de presse le 8 décembre 2015 à Athènes
2 images
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi lors d'une conférence de presse le 8 décembre 2015 à Athènes - © LOUISA GOULIAMAKI

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a promis jeudi de traquer les responsables des récents attentats ayant visé deux églises, au cours d'une rencontre avec le pape copte orthodoxe Tawadros II.

Récompense de 5 500 dollars 

La visite de Abdel Fattah al-Sissi au siège papal au Caire intervient quatre jours après deux attaques revendiquées par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) contre des églises de Tanta et Alexandrie qui ont coûté la vie à 45 personnes.

"Les institutions de l'Etat déploient tous les efforts nécessaires pour poursuivre les responsables de ces actes ignobles", a affirmé Abdel Fattah al-Sissi dans un communiqué.

Le ministère de l'Intérieur avait annoncé mercredi avoir identifié le kamikaze de l'attentat contre l'église d'Alexandrie. Il a offert une récompense de 100 000 livres égyptiennes (5 500 dollars) à quiconque offrira des informations permettant l'arrestation de 18 suspects qui, selon lui, appartiennent à une cellule jihadiste liée aux attaques de dimanche.

Etat d'urgence

La première attaque a visé l'église Mar Girgis à Tanta, tuant 28 personnes. La seconde a été perpétrée à l'entrée de l'église Saint-Marc à Alexandrie, coûtant la vie à 17 personnes.

En réaction, le président égyptien a décrété l'état d'urgence pour une durée de trois mois.

Dans ce climat tendu, l'Eglise copte a annoncé mercredi qu'elle allait limiter les célébrations de Pâques aux messes dans les églises.

Les attaques de dimanche surviennent à quelques semaines de la visite du pape catholique François, qui a décidé néanmoins de maintenir son déplacement au Caire les 28 et 29 avril.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK