Fabriquer un revolver avec une imprimante 3D: un Américain l'a fait

Un Américain avait démontré il y a quelques semaines qu’il pouvait, à l’aide d’une simple imprimante 3D, fabriquer des pièces pour un fusil d’assaut. Les fanatiques des armes à feu redoublent d’ingéniosité pour trouver des parades à une éventuelle future législation américaine qui les empêcherait de se fournir dans le commerce classique.

C’est ainsi que Cody Wilson, un étudiant texan de 25 ans a créé le pistolet Liberator à un coup de calibre .380 en plastique. Il peut être fabriqué, par petites pièces qu'on assemble ensuite, avec une imprimante 3D, assure Defense Distributed, une association qui milite pour la fabrication de ce genre d'armes en utilisant la technologie 3D.

Il faut rajouter néanmoins un tout petit percuteur en métal et une autre pièce de métal de trois centimètres pour être en conformité avec la loi américaine en étant détectable dans les portillons de sécurité.

Fabriquer une arme à peu de frais

Sur le site internet, les instructions sont accessible gratuitement en anglais et en chinois. Le projet de cette association est que n’importe quel bricoleur puisse fabriquer une arme à peu de frais (on trouve déjà une imprimante 3D pour 1500 euros).

Le magazine du monde des affaires Forbes a posté une vidéo sur son site dans laquelle on voit un essai être effectué près d'Austin, au Texas (sud), la semaine dernière, avec un engin de plastique blanc et bleu.

"Ca a marché", assure Forbes, ajoutant néanmoins que l'arme a explosé au second essai de son inventeur Cody Wilson.

Les défenseurs d'une réglementation plus stricte sur les armes, dans un pays qui en compte presque autant (300 millions) que d'habitants (315 millions), sont inquiets. "Cela retourne l'estomac", a indiqué le sénateur démocrate de New York Charles Schumer. "Maintenant, n'importe qui, un terroriste, un malade mental, un conjoint violent peut ouvrir une fabrique d'armes dans son garage. Il faut que cela cesse", a-t-il dit.

Le représentant Steve Israel, également de New York, a proposé un projet de loi interdisant la fabrication maison des armes en plastique. "Les contrôles de sécurité, les réglementations ne serviront à rien si les criminels peuvent imprimer leurs armes en plastique à la maison", a-t-il souligné.

A.L. avec AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK