Explosions au Liban : une deuxième victime belge, l'ambassade reste joignable pour toute aide sur place

Deux Belges font partie des victimes de la double explosion qui a touché mardi soir la capitale libanaise Beyrouth et qui aurait fait plus de cent morts et plus de 4000 blessés, selon un dernier bilan toujours provisoire.

Le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin, nous confirme l'information mais ne sait pas en dire plus sur le profil de la deuxième victime décédée. "Malheureusement nous avons une deuxième victime belge qui est à déplorer, nous présentons nos condoléances aux familles. Nous restons à la disposition de ces familles pour toute aide", explique Philippe Goffin. Selon les Affaires étrangères, il s'agirait d'une Belgo-Libanaise.

Plus tôt ce matin, les Affaires étrangères annonçaient une première victime belge. Il n'y a pas de lien entre les deux victimes.

"Il y a environ 2200 Belges enregistrés dans le large rayon autour de Beyrouth", a déclaré Karl Lagatie, porte-parole des affaires étrangères. "Ils ont tous été contactés hier soir par l’ambassade par SMS. Malheureusement, nous avons été informés qu’un compatriote a été tué dans l’explosion".

Enfin Philippe Goffin rappelle que le Centre de crise des Affaires étrangères reste disponible pour les ressortissants qui en ont besoin.

 

L’ambassade belge à Beyrouth touchée

Par ailleurs, l’ambassade de Belgique, située non loin de la zone portuaire où ont eu lieu les explosions a été "endommagée", a indiqué  le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin. Il a également expliquéque "deux collègues et deux membres de leur famille ont été légèrement blessés par des éclats de verre, ces personnes ont été soignées au sein de l'ambassade". Il précise que, "l'ambassade reste accessible mais uniquement par les réseaux de téléphone et informatique puisque la chancellerie a aussi été touchée par l'explosion".

1 images
Sur ce plan de Beyrouth, on remarque la proximité du lieu de l’explosion et de l’ambassade de Belgique © Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK