Exit le vaccin AstraZeneca en Norvège qui l'exclut de sa campagne de vaccination

La Norvège a retiré le vaccin contre le Covid-19 produit par la firme AstraZeneca de sa campagne de vaccination, a fait savoir la Première ministre mercredi.

Erna Solberg, la Première ministre de ce pays scandnave, a affirmé que la décision avait été prise sur base de l'avis d'un comité d'experts et de l'institut de Santé publique du pays, qui recommande d'exclure les doses des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson en raison de rares mais graves effets secondaires sur la santé.


►►► À lire aussi Coronavirus: entre AstraZeneca et l'Europe, la rupture de confiance est commerciale, pas scientifique


La Norvège va étendre sa suspension temporaire du recours au vaccin Johnson & Johnson sans pour autant l'exclure de sa campagne, a fait savoir la dirigeante. Son gouvernement se penche actuellement sur l'opportunité de le mettre à disposition, mais le pays n'a pas encore commencé à  y avoir recours. 

La Norvège avait déjà cessé d'utiliser le vaccin AstraZeneca depuis le 11 mars, par mesure de précaution. 

Après le Danemark la Norvège devient donc le second pays européen à exclure ce vaccin de sa campagne. 

Statu quo en Belgique

En Belgique, le vaccin en question est jugé fiable, et le délai entre les inoculations a été réduit de 12 à 8 semaines. Son administration est cependant limitée aux personnes de plus de 41 ans.

L'Union européenne n'a pas renouvelé pour l'instant son contrat de fourniture de vaccins Covid-19 avec AstraZeneca pour après le mois de juin, mais la raison est liée aux problèmes non résolus d'approvisionnement, et non pas aux inquiétudes pour la santé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK