Examen des commissaires: Navracsics recalé, Mogherini reçue avec mention

Examen réussi avec mention pour l’Italienne Federica Mogherini.
Examen réussi avec mention pour l’Italienne Federica Mogherini. - © EMMANUEL DUNAND - BELGAIMAGE

Les auditions des futurs commissaires se poursuivent avec les bons élèves et les autres. Lundi soir est intervenu le premier vrai "couac". Le Hongrois, Tibor Navracsics, n’a pas réussi son grand oral. Il n’a pas obtenu le soutien des députés européens pour son poste de commissaire à la culture, à l’éducation et à la citoyenneté. En revanche, examen plus que réussi avec mention pour l’Italienne Federica Mogherini. Celle qui incarnera très vraisemblablement la politique étrangère de l’Union a répondu avec précision aux questions des députés, sur des enjeux aussi complexes que les relations avec la Russie, avec les États-Unis voire sur la gestion des flux migratoires ou l’Europe de la défense.

Le grand oral de celle qu’on peut appeler sans trop craindre de se tromper la future haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et vice-présidente de la commission Federica Mogherini est l’un des meilleurs de la commission Juncker. Sur la forme, l’Italienne était très à l’aise, utilisant parfois l’humour pour mettre son auditoire en poche. Mais il en faut plus pour convaincre des députés échaudés par l’exercice et sur le fond, Federica Mogherini a aussi convaincu.

Elle veut mettre sur pied un cadre commun mieux intégré pour les affaires étrangères européennes en collaboration avec le parlement mais aussi avec les autres membres de la commission car la politique extérieure dit-elle n’est pas l’affaire d’un portefeuille. Comment par exemple ne pas discuter avec le commissaire à l’énergie des relations avec la Russie? A propos de Moscou justement, Federica Mogherini que l’on taxait de pro-russe s’est plu à souligner que depuis la crise en Ukraine, la Russie n’était plus un partenaire même si elle restait un pays stratégique et que l’avenir des relations Union/Russie dépendrait de " l’ours russe ". Notre stratégie vis-à-vis de Moscou doit être un mélange de diplomatie et de fermeté. Les sanctions économiques produisent leurs effets a-t-elle ajouté. L’audition s’est achevée sur une salve d’applaudissements. Federica Mogherini devrait être confirmée à son poste ce mardi matin.

RTBF avec le soutien de Euranet Plus, le réseau des radios européennes

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK