Europe et Japon ont signé le "JEFTA", un accord de libre-échange commercial

Un "accord politique" de principe sur le traité commercial entre l'Union européenne et le Japon a été scellé, ont indiqué jeudi le président du Conseil européen Donald Tusk et le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Réunis à l'occasion d'un sommet UE-Japon à Bruxelles, les dirigeants ont confirmé l'accord conclu la veille au niveau ministériel par la commissaire européenne en charge du Commerce, Cecilia Malmström, et le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida. Le Jefta (Japan-EU free trade agreement) devrait couvrir près d'un tiers du produit intérieur brut mondial et 36,8% des échanges commerciaux.

Les Japonais veulent doper leurs exportations

Si l'UE est le troisième client commercial du Japon, ce dernier n'arrive qu'en sixième position pour le Vieux Continent qui cherche, via cet accord, à doper ses exportations vers l'Archipel. Européens et Japonais avaient mis les bouchées doubles au cours des dernières semaines afin de parvenir à un accord politique avant la tenue du G20 vendredi et samedi à Hambourg, en Allemagne.

L'annonce d'un accord juste avant ce sommet leur permet d'envoyer "un signal fort" en faveur du libre-échange au reste du monde, notamment au président américain Donald Trump, dont la politique protectionniste inquiète ses partenaires. Après la conclusion de ce compromis politique entre Européens et Japonais, plusieurs mois de travail vont encore être nécessaires pour coucher dans un texte tous les détails techniques sur le Jefta.

Shinzo Abe, le premier ministre japonnais, accueilli par Donald Tusk

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK