Etranglé financièrement, le Zimbabwe double les prix des carburants

Etranglé financièrement, le Zimbabwe double les prix des carburants
Etranglé financièrement, le Zimbabwe double les prix des carburants - © JEKESAI NJIKIZANA - AFP

Le gouvernement du Zimbabwe s'est résolu à doubler dimanche le prix des carburants pour tenter d'enrayer les graves pénuries de pétrole qui étranglent le pays, nouvel épisode de son interminable dégringolade économique et financière.

Juste avant son départ pour une tournée à l'étranger, le président Emmerson Mnangagwa a lui-même pris la parole samedi soir pour annoncer sa décision, aussitôt vilipendée par l'opposition, les syndicats et les automobilistes.

"A partir de minuit (samedi), le prix du diesel à la pompe est fixé à 3,11 dollars américains le litre et celui de l'essence à 3,31 dollars", a-t-il déclaré à la télévision nationale.

Avant cette hausse, les tarifs étaient de respectivement 1,36 dollar pour le litre diesel et 1,24 dollar le litre d'essence.

Cette mesure vise à remédier à "la pénurie persistante de carburant due à la hausse de la consommation dans l'économie et aux activités illégales liées aux taux de change et au commerce (de pétrole)", a expliqué le chef de l'Etat.

Le Zimbabwe souffre depuis des semaines d'une pénurie de carburant, à l'origine d'interminables queues d'automobilistes devant les stations-service du pays.

Le ministre des Finances Mtuli Ncube a expliqué que les prix du pétrole dans son pays étaient inférieurs à ceux pratiqués dans les Etats alentour. Des étrangers en profitent pour en acheter au Zimbabwe et le revendre à l'étranger, a-t-il dénoncé, d'où les récentes pénuries dans le pays.

 

File d'attente pour accéder à une pompe à essence à Harare, la capitale:

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK