États-Unis : jamais, avant Trump, un président sortant n'avait récolté autant de voix

Le point de départ de cet article est un tweet du président américain Donald Trump, le 7 novembre dernier. Il y affirmait que jamais avant lui, un président en exercice n’avait récolté autant de voix lors d’une élection présidentielle. Alors, on a voulu vérifier ses mots...

Donald Trump a-t-il raison de dire qu’il est le président en exercice à avoir récolté le plus de voix de toute l’histoire des Etats-Unis ?

La réponse est oui.

Si l’on regarde, par exemple, les 5 dernières fois où un président a brigué sa réélection, voilà ce que ça donne :

  • Barack Obama (2012) : 66 millions d’électeurs
  • Georges W Bush (2004) : 62 millions d’électeurs
  • Bill Clinton (1996): 47 millions d’électeurs
  • Georges Bush (1992) : 39 millions d’électeurs
  • Ronald Reagan (1984) : 54 millions d’électeurs

Avec 72,3 millions d’électeurs (malgré un décompte non encore achevé), Donald Trump est largement devant. Il récolte d’ailleurs 9,5 millions de voix de plus que lors de son élection en 2016.

N’est-ce pas simplement dû à l’augmentation de la population des États-Unis au fil des ans (+0,6% par an) ?

Non, pas uniquement.

Même en terme relatif (au prorata du nombre de personnes pouvant voter) Donald Trump fait davantage de voix de préférence (31,8% du corps électoral) que Barack Obama, lors de sa réélection en 2012 (28% du corps électoral).

Il fait également mieux que Ronald Reagan qui avait portant récolté un score canon lors de sa réélection en 1984... mais qui n’avait mobilisé "que" 30% du corps électoral.

Il faut remonter à Richard Nixon en 1972 pour retrouver une plus grande mobilisation du corps électoral par un président sortant: 33%.

Dans les 3 cas de figure cités, le président sortant avait gagné l’élection.

Un taux de participation historiquement haut

Pour cette élection-ci, c’est pourtant Joe Biden qui sera, sauf immense surprise, intronisé en tant que 46ème président des États-Unis, en janvier prochain, grâce à plus de 77 millions de voix récoltées sur l’ensemble des États-Unis, un record absolu.

Car c’est bien ça l’élément le plus marquant de cette élection : un taux de participation extrêmement élevé, 66,9% selon les derniers chiffres disponibles.

C’est le plus haut taux enregistré pour une présidentielle depuis l’année... 1900 (selon les données compilées par Wikipedia).

Et donc si Donald Trump est bien le président sortant à avoir récolté le plus de voix, il est aussi le président sortant battu par le plus grand nombre de voix, de toute l’histoire des Etats-Unis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK