États-Unis: Chicago touchée par 70 fusillades en un week-end

Ce week-end, quelque 70 personnes se sont fait tirer dessus à Chicago. Le maire de la ville a pris la parole pour alerter l’opinion publique.

Au moins 11 morts

"J’étais au téléphone avec une mère de famille, aujourd’hui. Avec deux d’entre elles. Elles ont les mêmes aspirations, les mêmes désirs que moi pour mes enfants ou que vous pour les vôtres. Et quelqu’un sur une moto a arraché cet enfant à ses parents". Lundi 6 août, le maire de Chicago, Lahm Emanuel, est revenu sur les 70 fusillades qui ont eu lieu dans la ville et qui ont ôté la vie à au moins 11 personnes.

Si on a tiré sur 3 personnes vendredi, puis sur 14 le lendemain, le pic a été atteint dimanche avec pas moins de 47 personnes touchées par balles. Le week-end meurtrier a pris fin lundi 6 août avec 6 nouvelles victimes.

Tous concernés

Pendant la conférence de presse, en collaboration avec le chef de la police de Chicago, Lahm Emanuel a dénoncé le grand nombre d’armes qui circulent dans les rues ainsi que les "personnes avec un casier judiciaire en liberté". "Il n’y a pas assez de valeurs qui déterminent ce qui est juste de ce qui ne l’est pas", a-t-il également déploré.

Le maire de la ville a également exhorté les Chicagoans à avancer, ensemble, avec "la morale comme centre de gravité". "Ce n’était peut-être pas dans votre quartier, ce n’était peut-être pas dans votre communauté […] mais ce voisinage, cette communauté sont dans la ville de Chicago et font partie de chez nous", a-t-il poursuivi. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK