Le Canada révèle les cibles de ses frappes contre le groupe en Irak

Dimanche, les F-18 canadiens ont procédé à leurs premières frappes dans la région de Falloujah, à l'ouest de Bagdad, en larguant des bombes guidées au laser de 250 kilos, avait indiqué le ministre canadien de la Défense Rob Nicholson. Le groupe EI cherchait avec ce matériel de chantier à ouvrir une brèche dans un barrage sur l'Euphrate pour créer une inondation et forcer la population de la région d'Anbar à fuir. Ces dommages auraient également privé d'eau d'autres populations.

Le Canada a rejoint la coalition le 30 octobre

Par ces inondations, le groupe EI cherchait à forcer des civils et des soldats irakiens à prendre une route bien précise où ils avaient placé des explosifs. Les chasseurs canadiens ont rejoint les forces de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis le 30 octobre et mené des exercices de reconnaissance avant de lancer leurs premières frappes le 2 novembre.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK