Espionnage du GSM d'Angela Merkel: les USA classent l'enquête

La chancelière allemande Angela Merkel le 11 juin 2015 à Bruxelles
La chancelière allemande Angela Merkel le 11 juin 2015 à Bruxelles - © PHILIPPE HUGUEN

Le Parquet fédéral allemand a annoncé vendredi le classement sans suite de l'enquête sur l'espionnage présumé d'un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel par l'agence américaine de renseignement NSA.

Le parquet de Karlsruhe (sud-ouest) a abandonné l'enquête car les accusations "ne peuvent pas être prouvées légalement dans le cadre d'une procédure de droit pénal", selon un communiqué.

La justice allemande avait annoncé en juin l'ouverture d'une enquête "contre X", portant sur des faits d'espionnage et activités en faveur d'un service de renseignement étranger.

L'Allemagne avait été choquée à l'été 2013 par les révélations de l'ancien consultant de la NSA, Edward Snowden, portant sur un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications via l'internet des Allemands, jusqu'à un téléphone portable de la chancelière, pendant plusieurs années.

Le scandale avait profondément affecté la relation avec les États-Unis, traditionnellement très étroite. "L'espionnage entre amis, cela ne va pas du tout", avait alors déclaré Mme Merkel.

Le président américain Barack Obama avait exclu de futures opérations d'espionnage de Mme Merkel, laissant de facto entendre qu'elles avaient eu lieu dans le passé.

 

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK