La Norvège espionné par la NSA ? Les services secrets démentent

Le journal populaire norvégien Dagbladet a affirmé le même jour que l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine avait espionné plus de 33 millions d'appels téléphoniques passés en Norvège en l'espace d'un seul mois sur la foi de documents fournis par Edward Snowden.

"Nous pouvons maintenant révéler que ce n'est pas correct", a déclaré le chef du service de renseignement militaire Kjell Grandhagen lors d'une conférence de presse.

Selon lui, les allégations de Dagbladet s'appuient sur un quiproquo: il s'agit en fait de communications surveillées par les services norvégiens à l'étranger en appui d'opérations militaires norvégiennes ou dans le cadre de la lutte contre "le terrorisme international".

Les informations ainsi recueillies sont ensuite partagées avec d'autres services de renseignement, y compris la NSA, a-t-il dit.

"Nous ne disposons pas d'informations qui laissent penser que les Américains conduisent de telles activités en Norvège ou contre la Norvège", a précisé Kjell Grandhagen.

Les informations de Dagbladet semblaient crédibles à la lumière des précédents observés dans d'autres pays, notamment en France et en Allemagne, où la NSA aurait espionné un volume important de communications selon divers journaux s'appuyant sur les documents de Snowden.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK