Espagne: saisie d'un stock de 200 animaux empaillés issus d'espèces protégées

Un tigre empaillé au musée de Strasbourg
Un tigre empaillé au musée de Strasbourg - © Tous droits réservés

La Garde civile espagnole a annoncé mardi avoir saisi plus de 200 animaux empaillés issus d'espèces menacées, comme des girafes, rhinocéros, lions et tigres, lors d'une opération contre un réseau illégal de taxidermie qui les vendait en ligne.

Les animaux empaillés ont été retrouvés dans un entrepôt de la province d'Alicante, dans l'est du pays, et dans l'atelier d'un taxidermiste qui exerçait sans autorisation, indique la Garde civile.

Six personnes ont été inculpées et "plus de 200 spécimens d'espèces protégées" saisis, dont des "spécimens de lion d'Afrique, de rhinocéros blanc, de tigre du Bengale, d'hippopotame, de crocodile d'Afrique, d'antilope d'Afrique et de girafe", précise le corps de police. Elles sont accusées de trafic et commercialisation d'espèces protégées.

L'enquête a débuté en mai 2018, les agents ayant découvert des petites annonces en ligne de vente d'animaux empaillés appartenant à des espèces classées comme protégées par la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK