Espagne: le gouvernement va gracier mardi les indépendantistes catalans incarcérés

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé lundi à Barcelone que son gouvernement allait donner mardi son feu vert à la grâce controversée des neuf dirigeants indépendantistes catalans condamnés à la prison pour la tentative de sécession de l'automne 2017.

"Demain, guidé par l'esprit de concorde de la Constitution, je proposerai au conseil des ministres d'accorder la grâce aux neuf condamnés" pour leur rôle dans cette tentative de sécession à des peines allant de neuf à 13 ans de prison, a annoncé le dirigeant socialiste dans le théâtre du Liceu, alors que des personnes dans le public réclamaient en criant une "amnistie" totale.

Sujet JT du 14 février 2021 (élections en Catalogne):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK