Espagne: l'ETA annonce "l'arrêt définitif de son activité armée"

L'ETA annonce l'arrêt définitif de son activité armée
L'ETA annonce l'arrêt définitif de son activité armée - © Rafa Rivas (AFP)

L'organisation armée basque ETA a annoncé jeudi "l'arrêt définitif de son activité armée" après plus de quarante ans de lutte pour l'indépendance du Pays basque, dans un communiqué publié par le journal basque Gara sur son site internet.

"ETA a décidé l'arrêt définitif de son activité armée. ETA lance un appel aux gouvernements d'Espagne et de France pour ouvrir un processus de dialogue direct qui aura comme objectif la résolution des conséquences du conflit et, en conséquence le dépassement de la confrontation armée", indique l'organisation.

Le chef du gouvernement espagol José Luis Rodriguez Zapatero a salué jeudi "la victoire de la démocratie".

"Vivons aujourd'hui la légitime satisfaction de la victoire de la démocratie, de la loi et de la raison", a déclaré José Luis Zapatero à la télévision après cette annonce qui met fin à plus de 40 ans de lutte armée.

Considérée comme une organisation terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis, l'ETA est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans de lutte pour l'indépendance des territoires français et espagnols du Pays basque, et de la Navarre. Elle avait annoncé le 10 janvier une trêve "générale et permanente".

Le juge espagnol Baltasar Garzon a lancé jeudi depuis Bogota un appel à l'organisation armée basque ETA pour qu'elle cesse "toute activité" et se dissolve, après son renoncement officiel aux armes.

Baltasar Garzon, travaillant actuellement au sein de l'Organisation des Etats Américains en tant que conseiller du gouvernement colombien, à Bogota, a estimé que l'ETA "doit désormais comprendre qu'elle doit cesser toute activité et renoncer à sa propre existence", lors de déclarations à la presse à Bogota.

Avec agences
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK